Observatoire
du Risque
Génocidaire

Coordination

des Patriotes

Pour rester nous-mêmes...

« Vous le savez, la Patrie, c'est la terre des pères, la terre qui a vu des millions de Français de toutes époques, de toutes générations, souffrir, verser leur sang, des larmes et mourir de manière héroïque pour gagner et sauvegarder la liberté et l'identité de la France. En ce qui me concerne, je suis un Patriote apolitique et je n'appartiens à aucun parti. Mon seul parti, c'est la France. ».
Général Christian Piquemal

Le Général Christian Piquemal

est à l'initiative de la création de l'Observatoire du Risque Génocidaire
« Seul celui qui ne combat pas a perdu d’avance »

La disparition planifiée des peuples européens par le "Grand Remplacement"...

...détruit jusqu’à leurs spécificités génétiques, ce qui signifie que ses conséquences sont irréversibles.

En vidéos

Mieux que de longs discours...

Vous pouvez mettre plein écran

Tranches de vie de Gérard Lauzier
(Paris vu avec humour noir en 1985)
L’islam militant étend son influence à de plus en plus de villes européennes
Reportage russe choc sur la fin programmée de la France
Le Grand Remplacement une réalité expliquée en 2 mn
Soros le milliardaire qui complote contre la France
Le milliardaire George Soros et le Nouvel Ordre Mondial

C'est debout qu'on écrit l'Histoire

« Aujourd’hui, nous les Patriotes, devons être d’abord des lanceurs d’alerte afin de dénoncer toutes les anomalies, les abus et les dérives de notre société actuelle et dans notre pays. Ensuite, nous devons constituer un groupe fort de pression, réactif aux évènements et susceptible de peser de manière forte sur la marche vers la démocratie, afin que le peuple souverain retrouve toute sa place et conserve tous ses droits inaliénables et imprescriptibles. Gardons à l’esprit que la souveraineté appartient au peuple. Elle est une et indivisible.
NDLR : Constitution de 1958, page 21 - Titre 1 De la Souveraineté - Article 2 :
Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

En 1793, les députés ont souhaité compléter la déclaration des Droits de l’Homme de 1789, en précisant certains droits et en ajoutant des droits nouveaux. Son article 35 est particulièrement fort et percutant. Ce texte est celui qui va le plus loin pour garantir la liberté. Il est le texte qu’il faudrait "re-proclamer" et faire appliquer, en particulier, dans la France actuelle :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."
Alors pour reprendre la formule du vainqueur de Verdun, nous les Patriotes, nous disons à tous les politiques :
"Non, vous ne passerez pas, on vous aura". La France ne mourra pas ! Elle vivra ! »

Extrait de l’allocution du Général Piquemal, le 11 novembre 2019 à Montpellier